Urticaire géante

Sommaire

L’urticaire géante est une forme particulière d’urticaire qui touche l’ensemble du corps. L’urticaire est une manifestation cutanée caractérisée par des lésions rouges associées à un œdème et des démangeaisons. Les causes de l’urticaire sont multiples et pas uniquement allergiques. Le plus souvent, elle est bénigne et disparaît rapidement. Les spécialistes n’ont pas établi de traitement unique de l’urticaire et plusieurs prises en charge coexistent.

Urticaire et urticaire géante : définitions

L’urticaire est une inflammation de la peau accompagnée d'une éruption cutanée assez caractéristique et des démangeaisons. Dans la plupart des cas, l’urticaire est une maladie bénigne, sans complications.

L’urticaire géante est une forme particulière d’urticaire qui, au lieu d’être localisée à une région précise, s’étend à la totalité ou presque du corps. La forme géante de l’urticaire ne témoigne pas d’une gravité de l’urticaire.

À noter : dans un nombre limité de cas, l’urticaire peut présenter une complication grave. L’œdème de Quincke (localisé au niveau de la bouche ou de la langue) ou le choc anaphylactique sont alors d’une urgence médicale. L'urticaire géante ne constitue toutefois pas un facteur de risque d'œdème de Quincke. 

Deux types d’urticaires sont généralement définis :

  • L’urticaire aiguë survient de manière isolée. Elle est particulièrement fréquente chez l’enfant et souvent de nature allergique. Elle apparaît quelques minutes à quelques heures après le contact avec l’agent déclencheur et disparaît généralement en moins de 48 heures. Les allergènes impliqués sont nombreux (aliments, médicaments, insectes, etc.). L’urticaire aiguë peut aussi précéder les symptômes de certaines infections (hépatite virale, mononucléose infectieuse).
  • L’urticaire chronique, contrairement à la forme aiguë, dure plusieurs semaines. La recherche de l’origine de l’urticaire est souvent complexe et n’aboutit pas toujours. Ce type d’urticaire est plus fréquent chez l’adulte et en particulier chez les femmes entre 30 et 40 ans.

Causes de l’urticaire géante

Toutes les formes d’urticaire peuvent donner lieu à une urticaire géante. Aucun facteur ne permet en effet de prédire l’étendue de l’urticaire avant qu’elle ne survienne. Selon les causes de l’urticaire, plusieurs formes sont observées :

  • les urticaires spontanées d’origine allergique ;
  • les urticaires physiques :
    • le dermographisme, sensibilité particulière de la peau ;
    • les urticaires de contact :
      • au froid (immersion dans l’eau froide, consommation d’aliments glacés) ;
      • à la pression (port de charges, agenouillement prolongé par exemple) ;
      • au soleil (exposition aux UV ou à la lumière visible) ;
      • aux vibrations ;
      • à l’eau (exposition à l’eau) ;
      • cholinergiques liées au stress, aux émotions ou à une augmentation de la température du corps (sport) ;
    • les urticaires auto-immunes. 

À noter qu'une même personne peut présenter différentes formes d’urticaire au cours de sa vie.

Bon à savoir : l’urticaire est une pathologie très fréquente, puisque près d'1/5 de la population est touché par une crise d’urticaire au moins 1 fois dans son existence.

Symptômes de l’urticaire géante

L’urticaire géante, tout comme l’urticaire classique, se manifeste par des symptômes très caractéristiques :

  • des boutons rouges bien délimités avec un centre blanc ;
  • des plaques roses à rouges ;
  • des démangeaisons ;
  • un œdème (gonflement de la peau) localisé ;
  • une sensation de chaleur et de picotements.

Les boutons et les plaques peuvent apparaître, migrer, disparaître puis revenir.

Important : ces lésions cutanées touchent une grande partie, voire tout le corps, dans l'urticaire géante.

Traitement de l’urticaire géante

Il n’existe pas aujourd'hui de consensus médical sur le traitement de l’urticaire et de l’urticaire géante. Plusieurs médicaments sont disponibles pour soulager les symptômes, notamment cutanés :

  • des antihistaminiques (médicaments anti-allergiques) ;
  • des anti-leucotriènes (médicaments utilisés dans le traitement de l’asthme) ;
  • des corticoïdes, souvent réservés aux formes plus sévères ou résistantes aux antihistaminiques ;
  • des médicaments immunosuppresseurs, uniquement pour les urticaires auto-immunes.

La prise en charge de l’œdème de Quincke et du choc anaphylactique constitue une urgence vitale qui nécessite un traitement intraveineux immédiat.

Certaines formes d’urticaire nécessitent une prise en charge particulière en fonction de l’origine de l’urticaire. Ainsi la PUVAthérapie (traitement par irradiation du corps avec des UV) peut être indiquée en cas d’urticaire solaire ou liée à l’eau.

Selon la cause de l’urticaire, il sera conseillé de supprimer toute exposition à l’origine de l’urticaire (arrêt de l’exposition au soleil, arrêt du contact avec le froid, suppression des zones de pression, etc.). Cette recommandation est d’autant plus importante dans le cas de l’urticaire géante, où l’ensemble du corps est touché.

Lorsque l’urticaire est d’origine allergique, la recherche de l’allergène peut être entreprise par des examens allergologiques. Si l’allergène est identifié, une désensibilisation peut être proposée aux patients souffrant d’urticaire chronique.

Attention : de nombreux médicaments utilisés dans le traitement de l’urticaire sont déconseillés, voire contre-indiqués, au cours de la grossesse et de l’allaitement. Un avis médical ou pharmaceutique doit impérativement être demandé avant la prise.

Il faut par ailleurs et enfin noter que certains médicaments sont contre-indiqués chez les personnes souffrant d’urticaire chronique. Il est donc essentiel de mentionner l’urticaire lors de chaque consultation avec un nouveau professionnel de santé.

Ces pros peuvent vous aider