Traiter une réaction allergique aux yeux

Sommaire

 

Un des symptômes les plus fréquents lorsque l’on souffre d’allergie est la réaction oculaire. Les réactions allergiques aux yeux entraînent des larmoiements, une démangeaison, une baisse de l’acuité visuelle, etc.

Il est donc utile de savoir traiter une réaction allergique aux yeux.

1. Identifiez la cause allergique

Pour prendre correctement en charge une allergie aux yeux, il faut avoir déterminé que c’est bien de cela qu’il s’agit. Seul un ophtalmologiste pourra poser un diagnostic précis permettant de distinguer une allergie oculaire d’une autre pathologie plus grave.

S’il s’agit bel et bien d’une allergie aux yeux, le spécialiste vous prescrit en général des antihistaminiques H1 sous forme de collyre ou de comprimés. Il peut aussi vous prescrire des médicaments spécifiques, comme des antidégranulants mastocytaires qui bloquent la réaction allergique.

Si l’allergie est déjà déclarée et particulièrement inflammatoire, des collyres à base de corticoïdes peuvent être prescrits. Mal employés, ils entraînent de nombreux effets secondaires qui peuvent être graves. Le suivi médical est donc obligatoire.

Attention :si les démangeaisons, les larmoiements et les yeux rouges s’accompagnent d’une baisse de la vision ou d’un flou visuel, il faut consulter en urgence.

2. Protégez-vous des allergies aux yeux

Si vous êtes souvent victime d’allergies oculaires, mettez en place certaines mesures permettant de protéger vos yeux des allergènes :

  • Évitez les situations « à risque ». Par exemple, les personnes allergiques au pollen éviteront les ballades champêtres au printemps, en particulier en milieu de matinée et en début de soirée (périodes auxquelles les quantités de pollen sont les plus importantes).
  • Luttez contre les acariens.
  • Éliminez régulièrement la poussière à l’aide d’un chiffon à poussière électrostatique qui capte la poussière.
  • Ne touchez pas vos yeux après avoir caressé un animal et ne le laissez pas pénétrer dans votre chambre.
  • Adoptez une hygiène alimentaire stricte pour éviter la consommation d’aliments qui ne vous conviennent pas.
  • Portez des lunettes de soleil le plus souvent possible pour protéger vos yeux.
  • En voiture, n’ouvrez pas les fenêtres et si vous ventilez l’habitacle, utilisez la position en circuit fermé.

Bon à savoir : le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) met à la disposition du public une application d'alertes polliniques permettant de consulter en temps réel les départements et les pollens dont vous souhaitez connaître les niveaux d'alertes.

Consulter la fiche pratique

3. Adoptez une hygiène irréprochable

Outre la nécessité d’éviter les allergènes, minimisez les facteurs de risque d’allergie oculaire en ayant une hygiène irréprochable :

  • Évitez de vous frotter les yeux si vous avez les mains sales.
  • Si vous mettez des verres de contact, prenez toutes les précautions nécessaires.
  • Si vous maquillez vos paupières et vos cils, utilisez des ustensiles propres, désinfectés avant et après chaque utilisation.
Consulter la fiche pratique
Consulter la fiche pratique

4. Réagissez en cas d’allergie aux yeux

En cas d’allergie aux yeux, l'une des premières choses à faire est de procéder à des lavages oculaires à l’aide de larmes artificielles (cela permet d’éliminer une partie des allergènes aériens et de réduire l’inflammation) ou de sérum physiologique (qui est moins cher).

Vous pouvez également réaliser votre propre sérum physiologique en mélangeant une demi-cuillerée à café de sel dans 25 ml d’eau bouillante. Utilisez cette préparation froide et procédez ainsi :

  • Maintenez l’œil ouvert.
  • Basculez votre tête en arrière.
  • Injectez doucement le produit à l'aide d'une seringue graduée.

5. Soignez vos yeux gonflés

Si vous avez les yeux gonflés à cause de l’allergie, plusieurs méthodes existent :

  • Placez une compresse trempée dans de l’eau froide ou un sachet de thé humide et froid sur vos yeux fermés.
  • Maintenez pendant quelques minutes une compresse imbibée d’un de ces quatre hydrolats sur vos paupières (à renouveler à chaque crise et autant de fois que nécessaire) :
  • Mélangez 50 g de parties aériennes d’euphraise à 25 g de feuilles de plantain majeur et 25 g de bleuet. Prenez une cuillerée à soupe de ce mélange pour 10 cl d’eau bouillante et laissez infuser une demi-heure. Puis, une fois refroidie, appliquez sur les yeux pendant une dizaine de minutes à l’aide d’une compresse.
  • Placez une petite cuillère en métal passée au réfrigérateur pendant quelques minutes sur vos yeux.
  • Passez un coton imbibé d’eau de rose sur vos yeux fermés.
  • Mettez un cataplasme d’argile sur vos yeux fermés.
  • Dans tous les cas, buvez beaucoup d’eau.
Consulter la fiche pratique

Ces pros peuvent vous aider