Allergie au gingembre

Sommaire

La prévalence des allergies dans le monde a doublé au cours des 20 dernières années. Certaines allergies sont courantes, comme celle au lait de vache ou encore au pollen.

D’autres le sont moins, comme celles au épices, et plus précisément au gingembre. Quels sont les symptômes d’une allergie au gingembre, quelles sont les causes et que faire dans cette situation ? On vous en dit plus dans notre article.

Allergie au gingembre : quels symptômes ?

L’allergie au gingembre fait partie de la famille des allergies alimentaires et ses symptômes peuvent comprendre :

  • des manifestations cutanées : des plaques rouges et blanches sur la peau, des démangeaisons, une enflure au niveau des yeux, des paupières, du visage, voire de la langue (on parle d’angio-œdème) ;
  • des signes respiratoires : une respiration sifflante, de la difficulté à respirer ;
  • des signes digestifs : des crampes abdominales, de la diarrhée, des vomissement, etc. ;
  • des signes cardiovasculaires : un pouls faible, une perte de conscience ou des étourdissements.

Ces signes physiques surviennent le plus souvent dans les 30 minutes qui suivent la consommation du gingembre.

À noter : pour diagnostiquer une allergie au gingembre, le médecin peut avoir recours à des tests cutanés, des tests sanguins ou un test de provocation (qui exige l’ingestion de l’aliment). 

Causes de l’allergie au gingembre

L’allergie au gingembre est une allergie alimentaire d’origine végétale. On la considère plus globalement comme une allergie aux épices. À l’origine, la consommation de gingembre ou le contact du gingembre avec la peau, notamment s’il est utilisé dans des produits cosmétiques.

D’autres épices pouvant être à l’origine d’allergie alimentaire : l’ail, la cardamone, le cumin, le curcuma, le paprika, la noix de muscade, le piment, ou encore le poivre.

Bon à savoir : les aliments les plus fréquemment à l’origine d’une allergie alimentaire peuvent être d’origine animale ou d’origine végétale. 

Dans la majorité des cas, il faut deux contacts avec un allergène pour déclencher une réaction allergique :

  • D’abord, l’allergène pénètre dans le corps par la peau ou une muqueuse. C’est l’étape de sensibilisation. Le système immunitaire considère l’allergène comme étant étranger et dangereux. De ce fait, il fabrique donc des anticorps spécifiques contre lui.
  • Puis lors de contacts suivants (dès le second ou au bout de plusieurs), c’est la réaction allergique à proprement parler. Alors que l’allergène est à nouveau en contact avec le corps, le système immunitaire le reconnaît et se défend. Il libère de l’histamine et des prostaglandines qui provoquent les symptômes de l’allergie.

À noter : il est possible qu’une réaction allergique soit déclenchée alors qu’un allergène est consommé une seule fois. C’est le cas lors de réactions croisées, qui peuvent survenir entre les allergènes alimentaires et les allergènes inhalés.

Allergie au gingembre : quel traitement ?

Aucun traitement ne peut éliminer une allergie alimentaire et donc l’allergie au gingembre.

Aussi, il est important de cesser de consommer, de quelque manière que ce soit le gingembre (par ingestion ou par contact avec la peau).

Bon à savoir : inversement, chez des personnes non allergiques, le gingembre exerce une action antihistaminique et il se montre notamment très efficace en cas de rhinite allergique (il se révèle aussi efficace qu'un médicament antihistaminique de référence).

Ces pros peuvent vous aider