L'allergie à d'autres traitements médicamenteux

Sommaire

Les allergies les plus fréquentes aux traitements

Hormis les antibiotiques, d'autres traitements peuvent être à l'origine d'allergie.

Les principaux médicaments incriminés sont :

  • l'aspirine et les anti-inflammatoires ;
  • certains antalgiques ;
  • les anesthésiques.

Les allergies aux anesthésiques

Les allergies aux anesthésiques peuvent se manifester par des réactions modérées à graves.

Le curare et le latex sont les deux principaux allergènes responsables des allergies au cours d'une anesthésie.

En cas d'allergie au cours d'une anesthésie, un bilan allergologique complet sera réalisé pour rechercher l'allergène en cause et éviter toute récidive lors d'une anesthésie ultérieure.

Lire l'article

L'allergie à l'aspirine et aux anti-inflammatoires

Les allergies à l'aspirine et aux anti-inflammatoires ne seraient pas anecdotiques. Les manifestations de cette allergie pourraient aller de la simple réaction cutanée type urticaire jusqu'à une manifestation plus grave : œdème de Quincke ou choc anaphylactique.

Il n'existe pas de tests cutanés pour authentifier l'allergie à l'aspirine. Pour affirmer l'allergie, il est réalisé un test par provocation, c'est-à-dire que l'on administre au patient de l'aspirine sous surveillance médicale. Si l'allergie est confirmée, il faudra éviter toute nouvelle prise d'aspirine.

À noter : depuis le 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène et aspirine), bien que toujours disponibles sans ordonnance, ne peuvent plus être présentés en libre accès dans les pharmacies (décision de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé du 17 décembre 2019 modifiant la liste mentionnée à l’article R. 5121-202 du Code de la santé publique).

L'allergie aux antalgiques

Les allergies aux antalgiques sont relativement rares.

Les manifestations de la réaction allergique sont principalement de type urticaire, viennent ensuite les atteintes respiratoires (rhinite allergique ou asthme) et enfin les réactions de type choc anaphylactique.

Allergie

Article

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider