Apaiser les démangeaisons liées aux allergies

Sommaire

 

Les allergies entraînent fréquemment des réactions cutanées avec des démangeaisons (ou prurit) particulièrement pénibles.

L’allergie à l’origine de ce symptôme varie selon les individus (pollen, aliment, venin...), mais il est possible de soulager les démangeaisons liées aux allergies.

1. Surveillez votre alimentation

Il est avant toute chose nécessaire de connaître l’origine de son allergie pour pouvoir s’en prémunir : alimentaire, acariens, latex, pollen, animaux, etc. Pour cela, consultez un allergologue qui vous fera passer un test cutané.

On adoptera alors les mesures adéquates comme, par exemple :

  • Pour une allergie alimentaire, évitez les aliments allergisants (gluten, produits laitiers, arachide, soja...).
  • Pour le pollen, privilégiez les activités extérieures tôt le matin et limitez-les en milieu de matinée et en début de soirée, entre autres.
  • Pour la poussière, mettez un masque et nettoyez régulièrement ou déléguez les taches ménagères.
  • Pour les poils d’animaux, évitez d’être à leur contact, etc.
Consulter la fiche pratique

2. Prenez des compléments alimentaires

Il est possible de soulager les démangeaisons d’origine allergique en consommant des compléments alimentaires plutôt que certains médicaments agressifs comme les dermocorticoïdes ou les antihistaminiques H1.

De façon générale, il peut être utile de prendre quelques mesures alimentaires consistant notamment à réduire (au moins momentanément) votre consommation de produits laitiers et de gluten (blé en particulier). Cette simple mesure peut régler des problèmes d’urticaire, d’inflammations et de démangeaisons.

Par ailleurs, pour réduire les symptômes inflammatoires vous pouvez prendre :

  • Des probiotiques (de type Lactospectrum® des laboratoires Le Stum) chaque matin à jeun. Dans de nombreux cas, les intestins n'éliminent plus toutes les toxines, c'est donc la peau qui prend le relais. La peau n'ayant pas l'habitude d'éliminer les toxines à haute dose, cela peut provoquer des démangeaisons. Les probiotiques permettent à votre flore intestinale de fonctionner de nouveau normalement et de libérer la peau, donc d'éviter les démangeaisons.
  • De la vitamine C en très grandes quantités.
    • Prenez 2 g toutes les demi-heures puis cessez la prise lorsque des symptômes intestinaux apparaissent : vous êtes à votre seuil de tolérance intestinale.
    • Prenez ensuite chaque jour la dose située juste en dessous de ce seuil.
  • De la quercétine à raison de 100 à 200 mg trois fois par jour 20 minutes avant les repas.
  • Des tisanes d’ortie, en particulier dans les mois qui précèdent l’apparition du prurit allergique due au pollen.
  • 50 mg d’extrait normalisé de pétasite deux fois par jour au moment des repas, en particulier dans les quatre mois qui précèdent l’apparition des démangeaisons liées aux allergies au pollen ou aux acariens.

Note : la vitamine C est utile pour lutter contre les allergies, mais seulement à haute dose. Le but est donc de trouver votre seuil maximal et d'en prendre juste un peu moins pour éviter les troubles digestifs. Ainsi elle lutte contre les allergies et les infections.

3. Pensez à l'homéopathie contre le prurit allergique

Pour lutter contre les démangeaisons, prenez (en 5 CH, sauf mention contraire) :

  • Arsenicum album, surtout si les démangeaisons alternent avec l'asthme et la rhinite allergique et que le froid les aggrave.
  • Phénobarbital en 9 CH, en particulier en cas d’urticaire, d’œdème de Quincke et d’intolérance aux crustacés.
  • Hydrastis composé D2 à raison de 10 gouttes deux fois par jour, en particulier en cas de rhinites avec des écoulements visqueux.
  • Radium bromatum, en particulier si les démangeaisons s’accompagnent d’asthénie (fatigue).
  • Mezereum si vous avez des pustules et des démangeaisons, surtout aggravées la nuit.
  • Apis mellifica, a fortiori si les démangeaisons s’accompagnent d’œdèmes (allergie à une piqûre d’insecte par exemple) et qu’elles sont soulagées par des compresses froides.
Consulter la fiche pratique

En fonction de la localisation, prenez :

  • Urtica urens ou Oleander en 9 CH, si le cuir chevelu est concerné.
  • Natrum muriaticum si le front est touché.
  • Belladonna si les joues sont concernées.
  • Petroleum en 9 CH pour des démangeaisons au niveau des doigts.
  • Anagallis en 9 CH et Primula obconica si les mains, les paumes et les poignets sont touchés.
  • Petroleum ainsi que Cronton tiglium si les parties génitales sont concernées.
Consulter la fiche pratique

Remarque : l’homéopathie est surtout utile pour un traitement de fond et elle permet d'éviter la réapparition des allergies. Pour cela, consulter un homéopathe professionnel est indispensable.

4. Prenez un bain d'avoine ou d'huiles essentielles

Pour soulager les démangeaisons dues aux allergies, vous pouvez également prendre un bain d'avoine :

  • Mettez deux tasses de flocons d’avoine dans une chaussette fermée que vous attacherez au niveau du robinet de la baignoire pour que l’eau chaude du bain passe dessus.
  • Quand la baignoire est pleine, placez la chaussette dans l’eau du bain.
  • Restez-y un petit quart d’heure.
  • Vous pouvez utiliser la même méthode en ajoutant 15 gouttes d’huile essentielle de lavande à la place de l'avoine.
  • Il est aussi possible d'appliquer un mélange d'huiles essentielles pour soulager vos démangeaisons :
    • 15 gouttes d’huile essentielle de camomille allemande ;
    • 30 gouttes pour chaque huile essentielle de :
      • lavande aspic ;
      • eucalyptus citronné ;
      • menthe poivrée ;
    • 100 g d’argile verte.

Appliquez 3 fois par jour sur les zones qui vous démangent.

Autre option, placez dans un flacon de 100 ml :

  • 25 gouttes d’HE de :
    • lavande aspic,
    • camomille romaine (Chamaemelum nobile),
    • camomille allemande (Matricaria recutita) ;
  • 15 gouttes d’HE de tea-tree ;
  • 10 gouttes d’HE de menthe poivrée ;
  • 45 ml de macérat de calendula ;
  • 25 ml d’huile végétale :
    • de rose musquée,
    • de nigelle.

Appliquez cette huile à volonté sur tout le corps ou plus spécifiquement sur les zones de prurit.

Attention, elle est contre-indiquée chez les femmes enceintes et allai­tantes, ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans. Prudence également chez les personnes polymédicamentées et épileptiques, lors d’allergies.

Vous pouvez également placer dans un mouchoir deux gouttes d’huile essentielle (au choix) :

  • de camomille allemande ;
  • de camomille bleue ;
  • d’estragon.

Respirez trois ou quatre fois dans ce mouchoir jusqu’à six fois par jour en période d’allergie.

Ces pros peuvent vous aider